vendredi 30 octobre 2015

- Un accès aux soins difficile


Ce jeudi, l’Agence régionale de santé a signé, à Beaune, la charte RomainJacob.
L’objectif : améliorer l’accès aux soins des personnes handicapées.

Une personne handicapée ;sur deux est atteinte d’une maladie chronique. Parmi elles, 70 % ne sont pas assez, voire pas du tout soignées. En partant de ce constat, Pascal Jacob, originaire d’Ile- de-France et papa de deux garçons polyhandicapés, s’est penché sur l’accès aux soins des personnes atteintes de handicap, qu’il s’agisse d’accueil dans des structures spécialisées, des soins dentaires, de cardiologie ou encore de gynécologie.
Ce jeudi, il était au palais des Congrès de Beaune pour faire signer aux Agences régionales de santé
(ARS) de Bourgogne et de Franche-Comté la charte Romain-Jacob, du nom de son fils aujourd’hui décédé.
« L’objectif de cette charte est de mobiliser l’ensemble des acteurs, que ce soit l’hôpital, la médecine de ville ou encore l’aide à domicile, afin de travailler à une amélioration de notre système de santé », explique-t-il. Des défis à relever pour Christophe Lannelongue, directeur général de l’ARS Bourgogne, « notre région a une offre de structures supérieure à celles d’autres régions mais elle reste souvent peu ou mal adaptée ». La charte s’appuie sur plusieurs défis comme donner envie aux professionnels de soigner des personnes handicapées, prendre en compte les aidants ou encore une meilleure coordination médicale.
Cette charte a déjà été signée dans d’autres régions et selon Pascal Jacob, « il y a déjà des résultats. Un premier rapport sera présenté le 3 novembre prochain ».

source : Journal "Le Bien Public", édition Beaune, 30/10/2015




lundi 12 octobre 2015

- Et si les travailleurs en Esat étaient des travailleurs comme les autres ?



Chacun des 11 Esat du département a tenu un stand lors de la troisième édition de leur forum. Photo J. R.


« Je n’aurais jamais pensé en 2005 lors de la création de la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) que nous pourrions faire tout ce chemin ensemble. »
Martine Eap-Dupin, vice-présidente du conseil départemental qui représente ce jour-là son président, est souriante.
Le 3ème Forum des Etablissements et services d’aide par le travail (les Esat) est un succès.
Il y a 11 Esat en Côte-d’Or : les onze ont fait la démarche de tenir un stand, qu’ils soient gérés par l’Acodège, les Papillons blancs ou la Mutualité. Et l’on découvre concrètement pour l’occasion la palette très large des activités proposées par ces structures qui accueillent les travailleurs handicapés. « La société a quand même modifié son regard sur le handicap », constate Philippe Chenillet, directeur de l’autonomie, au conseil départemental et les Esat évoluent vite, très vite. « Ce ne sont plus-seulement-des fabricants d’espadrille. » Et si les travailleurs handicapés sont des gens qui peuvent éprouver des difficultés en milieu « ordinaire » (d’où la nécessité parfois d’un milieu « protégé » comme celui de l’Esat) ce sont avant tout des travailleurs. « Tout est perfectible. Tout ne va pas pour le mieux. Mais tout va mieux », commente encore Martine Eap-Dupin.
Reste maintenant au conseil départemental à travailler sur les trois axes forts qu’il a déterminé dans son schéma territorial pour 2015-2017 : les 16-25 ans et leur entrée dans la vie active, le vieillissement - en 2013 en Côte-d’Or 34 % des personnes reconnues comme handicapé ont au moins 61 ans - et enfin le soutien aux aidants. J. R.

source : Journal "Le Bien Public" édition Beaune 08.10.2015

mercredi 23 septembre 2015

- Seurre : la plate-forme d’aviron a été inaugurée.

Les sportifs et les élus sur le site de la plage. Photo Pierre Turc

Samedi matin, le club d’aviron seurrois, présidé par Xavier Gressel, a mis ses bateaux à l’eau et a, du même coup, inauguré la plate-forme d’aviron.
L’inauguration de la plate-forme d’aviron s’est déroulée samedi, en présence d’Arnaud Criard, président du comité départemental, pour le passage des brevets de formateurs à Claude de Haese, André Coumes Marquet, Marie Cornot et Jean-Marc Olivier. Les participants ont ensuite inauguré la plate-forme de stockage des bateaux sur leurs deux supports, aménagée sur le site de la plage par la commune, en présence du maire Alain Becquet, Jack Dubief, premier adjoint délégué aux travaux et aux sports, et Emmanuelle Coint, conseillère départementale et régionale.
Xavier Gressel a rappelé la fondation club d’aviron en 2013 avec ses quarante adhérents, qui ont effectué une dizaine de manifestations comme les journées décourverte, les cycles avec les scolaires et les Papillons blancs, les sorties à lechâtelet et à Vouglans (25 km sur le lac), la participation aux fêtes du 14 Juillet et de l’eau, et au forum des associations, à la salle des sports Marcel-Pillet.
Jack Dubief a remercié les sportifs pour leur dynamisme, et a rappelé les étapes de la création du club, ainsi que le financement et les différents travaux réalisés sur le site de la plage.
Enfin, Alain Becquet et Emmanuelle Coint ont tenu à féliciter les sportifs, et les ont encouragés à
poursuivre leurs activités, pour développer les offres au public, sur la saône.

source : Journal "Le Bien Public" édition Beaune 17-09-2015

vendredi 17 juillet 2015

- don du comité des fêtes d'Aloxe-Corton.

Anne-Marie Chapuis, représentant le comité des fêtes d’Aloxe-Corton, a remis un don d’un montant de 400 € à l’association Les Papillons blancs de Beaune et de sa région. Cet argent sera intégralement reversé à la commission des œuvres sociales de l’association, qui vient en aide à des personnes en situation de handicap. M. Berthet, après avoir présenté Les Papillons blancs de Beaune et des nombreuses activités, a remercié chaleureusement, au nom du président et du conseil d’administration, les représentants du comité des fêtes pour cet acte généreux qui, au-delà de son montant, vient reconnaître et encourager les actions menées. Photo SDR

Source : Journal "Le Bien Public" édition Beaune le 16/07/2015

mardi 7 juillet 2015

- Rencontre avec une jeune femme, en contrat aidé pour dix mois.

Cloé Trochon accompagne les résidents des Papillons blancs à Savigny-lès-Beaune dans leur
quotidien. Photo T.S.

Orientation. Avec la signature d’un contrat aidé, Cloé a pu totalement changer de voie professionnelle.
Spécialité. En trente ans, Les Papillons blancs ont signé 124 contrats d’accompagnements dans l’emploi (CAE).
Après des études littéraires puis des petits boulots dans la restauration, Cloé Trochon a peut-être
trouvé sa voie en signant un CAE au sein de l’association des Papillons blancs.
L’association Les Papillons blancs est un exemple frappant. En trente ans, la structure médico-sociale qui s’occupe d’adultes en situation de handicap mental a signé 124 contrats d’accompagnement dans l’emploi (CAE). Un chiffre évocateur. Surtout que dix-neuf sont encore en poste aujourd’hui. « Cela prouve que ces emplois sont durables. Certains sont même devenus des chefs de service aguerris. On est attentif à accueillir des jeunes », explique le directeur général Jacques Berthet.
« Un regard bienveillant sur les résidents »
Cette année, une habitante de Pommard, Cloé Trochon, a signé un CAE pour une durée de dix mois. Une nouvelle piste pour la jeune femme de 21 ans qui « se cherche » professionnellement depuis l’obtention de son bac littéraire il y a trois ans.
« Je m’étais inscrite – un peu par dépit – à la fac, en langues étrangères appliquées, mais je me suis vite rendue compte que ce n’était pas pour moi », précise-t-elle. Serveuse, plongeuse, elle a aussi travaillé dans une cafétéria : « J’ai enchaîné pas mal de petits boulots dans la restauration, mais ça n’a pas marché. J’ai également tenté de passer un CAP cuisine. Mais être apprentie fut la pire expérience de ma vie », sourit-elle aujourd’hui.
Alors, la Mission Locale de Beaune, qui suivait Cloé, a aiguillé cette dernière dans un domaine complètement différent. « J’ai commencé à faire des remplacements au sein du service résidentiel de l’association Les Papillons blancs, à Savigny-lès-Beaune, en février, et ça m’a plu. » Cloé accompagne au quotidien des adultes souffrant de déficience intellectuelle ou qui ont des troubles du comportement. Brin de toilette, aide pour les repas… Elle œuvre pour leur bien-être et favorise tout ce qui relève de l’autonomie.
« Une forme de tremplin »
« J’aime bien mes résidents, la dynamique qu’il y a dans l’établissement. On travaille avec l’humain, on a un regard bienveillant, on est là pour eux. On est beaucoup sollicité, mais ce n’est pas un métier difficile. Il demande d’être tolérant et de se remettre beaucoup en question. Cela reste moins stressant que le milieu de la restauration et cela m’apprend beaucoup de choses sur le plan humain. »
Ce contrat d’accompagnement est une forme de tremplin pour cette dernière. « Ce CAE va permettre à Cloé de découvrir les différentes facettes du métier et de lui donner des bases pour la suite. Elle aura ensuite plus de facilités professionnelle d’éducateur spécialisé, explique Ludovic Geoffroy, son chef de service. Petit à petit, elle est sortie de sa réserve et fait aujourd’hui un travail de grande qualité au niveau du relationnel. Elle apporte un vrai plus. » A-t-elle trouvé sa voie, définitivement ? « Je le saurai plus tard, mais j’aborde ce contrat comme une nouvelle page, une nouvelle expérience pour affiner ce que je veux faire plus tard. Cela me permettra peut-être d’obtenir un concours d’éducateur spécialisé. J’espère bien ne pas rester en CAE toute ma vie. »

 THIBAULT SIMONNET
source : Journal "Le Bien Public", édition Beaune 07/07/2015


vendredi 3 juillet 2015

- Des pergolas pour les Papillons Blancs.

Le Service d’Activités de Jour de Val de Saône de Seurre (Association Les Papillons Blancs de Beaune et sa région) a inauguré en présence des représentants du Crédit Agricole de Seurre (Champagne-Bourgogne), généreux donateur, ses nouveaux aménagements extérieurs. Grâce au don de 3 000 € mis à disposition par la Fondation AGIR du Crédit Agricole, les adultes en situation de handicap du Service d’Activités de Jour ont pu construire des pergolas sur leurs grands espaces verts, ce qui les mettra à l’abri du soleil pour faire leurs ateliers, lire ou déjeuner.
Une petite cérémonie d’inauguration a eu lieu le mardi 23 juin en présence de toutes les personnes concernées.

source : "Echos des Communes" n°117 - 30 juin 2015

mardi 23 juin 2015

- Agencourt Quatre contrats aidés ont été signés

Jeunes ou seniors : ils sont quatre à avoir signé un contrat d’accompagnement dans l’emploi.
Photo Thibault Simonnet

Ils s’appellent Carlos, Chloé, Sandrine et Colette et ont tous un point commun. Ils ont paraphé leur contrat d’accompagnement à l’emploi (CAE) ce mercredi à la Maison familiale rurale d’Agencourt.
« Cela permet à des personnes d’accéder à des situations d’emploi dans des conditions tout à fait favorables », confiait le préfet de région Eric Delzant.
Les quatre contrats ont été signés dans des services non marchands : deux femmes de 45 et 52 ans ont retrouvé un emploi à l’hôpital de Nuits-Saint-Georges pour un poste qui concernera l’activité liée au ménage et l’aide au repas. « Cela va me permettre de reprendre le chemin du travail après dix mois d’arrêt. Je ne pouvais pas rester sans rien faire, cela m’ouvrira peut-être d’autre portes », confie Sandrine Camus, bénéficiaire de ce CAE.
Deux autre contrats ont été créés. Le premier à la communauté de communes de Rive-de-Saône, pour un poste d’animateur, et le deuxième à l’association d’action sociale des Papillons Blancs.
Dans cette structure, 124 contrats de ce type ont été signés depuis 1984. « La preuve que ces emplois peuvent-être durables ? Aujourd’hui, dix-neuf sont encore en poste et certains sont devenus des chefs de services aguerris », souligne Jacques Berthet, directeur général.



source : journal "Le Bien Public", édition Beaune le 20.06.2015

- Remise de chèques au C.F.P.P.A.

Mercredi dernier a eu lieu une remise de chèques au C.F.P.P.A. de Beaune. Il s’agissait tout d’abord d’un chèque de 3 000 €, fruit de la 3ème vente aux enchères de vins organisée, sous couvert de l’association “Viti Vini Spirit“, en février par les élèves de BTS Technico-Commercial. Cette coquette somme a été offerte à l’association des Papillons Blancs représentée par Michel Boizot responsable du Centre activité de jour de Savigny-les-Beaune, Robert Coron doyen de l’association de Beaune et la région,
Ludovic Geoffroy chef de service, Mmes Viard et Cornier ainsi que deux pensionnaires. Tous ont chaleureusement remercié les élèves et l’établissement.
Par ailleurs, 6 autres élèves de l’association “Viti Vini Spirit“ avaient, eux, organisé un rallye en 3 étapes qui les ont menés du CFA au Château de Chassagne puis au Domaine Vuitteaut-Alberti à Rully enfin au Mont Rome près de Saint-Sernin-du-Plain avant de revenir au C.F.A. Cette escapade leur a permis de récolter 400 € qu’ils ont reversés au C.S. Seurre représenté ce mercredi par Delphine Chapuis qui a également remercié les élèves et les enseignants. Tous ont ensuite été invités à partager le verre de l’amitié.

source : Art. Echos des Communes n° 116 - 16.06.2015

lundi 22 juin 2015

- CFA Solidarité : deux chèques pour deux associations

Les Papillons blancs et la section féminine du rugby seurrois ont reçu les chèques de soutien des mains des élèves organisateurs de la manifestation.

Les élèves du CFA beaunois organisent régulièrement des actions solidaires. Cette fois-ci, ils ont choisi d’apporter leur aide aux Papillons Blancs et à la section féminine du rugby seurrois.
Dans le cadre de leur formation, les élèves de CFA, en deuxième année de BTS (centre de formation d’apprentis) ont collecté, lors de deux manifestations, de l’argent pour deux associations de l’arrondissement de Beaune.
La première a eu lieu le 21 février et avait pour but de mettre aux enchères des bouteilles de vin. Au total, 3 000 € de recettes ont été collectés lors de cette vente, qui ont été remis à l’association Papillons Blancs de Beaune. « cet argent servira à financer un petit journal interne », a souligné Michel Boizot.
La seconde initiative a permis de recueillir 400 € lors d’un rallye automobile cartographique qui a été organisé le 11 avril par les élèves. Cette somme a été remise à la section féminine de rugby du club de Seurre qui compte l’utiliser pour acheter du matériel et financer ses déplacements lors des compétitions.

source : Journal "Le Bien Public", édition Beaune le 15/06/2015

lundi 15 juin 2015

- Ils veulent des classes d’inclusion supplémentaires.

Les parents d’élèves demandent l’ouverture de Classes pour l’inclusion scolaire (Clis). Photo
Manuel Desbois

Les délégués des parents d’élèves de toutes les écoles maternelles et élémentaires beaunoises se sont associés pour alerter les pouvoirs publics. Un courrier est donc parti, ce mercredi, vers les responsables de l’académie, le défenseur des droits et le maire Alain Suguenot.
« Nous appuyons la demande d’ouverture d’une troisième classe de Clis (classe d’inclusion scolaire) en école publique à Beaune afin que le droit de ces enfants à une éducation bienveillante et adaptée soit respecté », peut-on lire sur cette lettre, accompagnée d’un autre mot signé par les parents dont les enfants auraient bien besoin de ce dispositif, mais qui, pour l’instant, sont maintenus dans des classes non adaptées. Une réunion avait lieu ce mercredi soir, place Madeleine, pour expliquer leur démarche, en présence notamment de Raphaël Bouillet, conseiller municipal d’opposition.
M.D.

source : Journal "Le Bien Public", édition Beaune le 12 juin 2015

vendredi 5 juin 2015

- L'IME est un voisin sympa.

Les acteurs du quartier des Noisetiers se sont réunis pour la fête des Voisins. photo J.D.

A l'occasion de la fête des voisin, lundi soir, les animateurs de l'IME se sont dit qu'ils pourraient présenter leur activité aux habitants du quartier.

L'initiative est venue de la société Orvitis, bailleur social affilié à la mairie, qui gère ce quartier des Noisetiers à Beaune. Avec la collaboration de l'association les Papillons Blancs, elle a profité de la fête des Voisins pour inviter les habitants du quartier.

Acquérir des valeurs.

Ouvert en septembre 2014, cette nouvelle structure de l'IME accompagne les enfants en situation de handicap qui ne peuvent pas suivre un rythme scolaire normal. Les quatre éducateurs de l'institut ont donc invité la dizaine de voisins présents à une visite des lieux, en présence de certains parents d'enfants.
L'une des éducatrices Evelyne Gagnepain, a expliqué son quotidien avec les enfants :
"ils sont totalement pris en charge. En fonction de leurs besoins, nous les aidons à acquérir certaines valeurs comme le respect de l'autre ou la vie de groupe. Ils ont également droit à des sorties éducatives pour mieux connaître la ville".

Tisser du lien social.

L'IME se situe au rez-de-chaussée d'un des bâtiments du quartier, en face de l'école Bretonnière, où une classe a été aménagée pour ces enfants quelques heures par semaine. Denis Graindorge, directeur du secteur enfance de l'association les Papillons Blancs de Beaune, a rappelé l'objectif principal de cet institut : "il est de faire en sorte que ces enfants participent à la vie ordinaire". Ce que confirme d'ailleurs Christelle, maman de Sacha, 11 ans : "depuis qu'elle est inscrite, elle a une meilleure assimilation des connaissances. Les éducateurs font un travail extraordinaire".
Laurence Medard-Faure, responsable de l'agence Orvitis de Beaune, insistait sur l'importance de mettre en avant ces initiatives : "la fête des Voisins sert avant tout à tisser du lien social entre les acteurs d'un même quartier. Quand on valorise des actions comme celle des Papillons Blancs, cela permet aux habitants de, peut-être, avoir une autre approche de ce milieu".
Également présents, les agents de proximité du groupe Orvitis, qui s'occupent à l'année des petits désagréments des locataires. "Notre rôle est avant tout social, rappelait Didier Renaudin, responsable régisseur chez Orvitis. Tous les petits pépins des locataires passent par nous et c'est toujours agréables d'aider les autres".
Les habitants et acteurs sociaux du quartier se sont donc retrouvés autour d'un apéritif joyeux auquel le maire de Beaune, Alain Suguenot, s'est invité pour quelques minutes.


Source : Journal "Le Bien Public" - J. Delaby, édition Beaune le 03/06/2015

vendredi 29 mai 2015

- Corcelles-les-Arts Opération brioches...


Une opération brioches s’est déroulée, vendredi à Corcelles-les-Arts, au profit des Papillons blancs. C’est sous la houlette de Jean-Marc Seguin, conseiller municipal et président de la MJC du village, qu’elle a pu se réaliser. Une dizaine de volontaires, sur les vingt qui font partie de la Maison des jeunes, âgées de 14 à 18 ans, se sont investis. En deux fois, ils ont distribué quatre-vingt-seize brioche. La commune compte, à ce jour, 30 % de jeunes de moins de 18 ans sur les 480 habitants. Pour ces juniors, cette nouvelle MJC leur permet d’avoir un lieu de rencontre afin de pouvoir échanger et monter des projets en commun, comme cette action.

Photo Sylvie Gaudel-Jardot
source : Journal "Le Bien Public", édition Beaune 27/05/2015

mardi 12 mai 2015

- Personimages : Beaune Personimages prépare son exposition.

L’exposition se tiendra à la chapelle Saint-Étienne à compter du mardi 19 mai. Photo SDR

Les artistes de l’atelier peintures et arts plastiques de Personimages Bourgogne exposeront leurs créations à la chapelle Saint-Étienne du mardi 19 au vendredi 23 mai, de 14 à 19 heures et le samedi de 10 à 18 heures. À leur côté, seront également présentées les réalisations de l’atelier activités manuelles du Groupement des professionnels de santé du Pays beaunois (GPSPB). Soutenue par l’association Personimages Bourgogne, l’ergothérapeute du GPSPB organise des ateliers d’activités manuelles à destination des personnes en situation de handicap, en perte d’autonomie ou atteints de maladies chroniques.
Personimages est une association qui a pour but d’enseigner aux personnes atteintes de handicap de dépasser celui-ci par l’expression artistique.

source : Journal "Le Bien Public", édition Beaune, mardi 12 mai 2015

lundi 11 mai 2015

- Lancement de l'opération brioches 2015

Toute l’équipe d’encadrement et de bénévoles des Papillons blancs se sont réunis au siège de l’association, rue Jacques-Germain, afin de régler les dernières dispositions et le partage des secteurs de distribution pour l’opération Brioches qui se déroulera du lundi 18 mai au lundi 25 mai inclus. Les bénévoles habilités auront en évidence un badge lisible, estampillé au nom de l’association et officialisé par un tampon de la mairie des communes concernées.
Avant tout achat, chacun est en droit d’exiger de prendre connaissances de ce badge. Le 11 mai, la sous-préfète Anne Frackowiak-Jacobs recevra la première brioche de l’opération, officialisant ainsi l’ouverture de cette campagne qui a pour but de collecter des fonds afin d’aider à mettre en place des financements pour des actions au profit de l’association et de ses divers établissements.


Source : Journal "Le Bien Public", édition Beaune le 05/05/2015
Photo Bruno Cortot